Étude de cas : Intégration de la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique au Nouveau-Brunswick

Étude de cas : Intégration de la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique au Nouveau-Brunswick

De meilleurs soins, à moindre coût, et moins d’erreurs

De meilleurs soins, à moindre coût, et moins d’erreurs

De meilleurs soins, à moindre coût, et moins d’erreurs. C’est ce que recherchent tous les systèmes de santé et enfin, nous l’avons ici.

Le Nouveau-Brunswick tient lieu de chef de file au Canada après avoir repensé la manière dont les produits pharmacautiques sont distribués dans toute la province. Au moment de planifier un système de santé, nous nous attardons rarement aux chaînes d’approvisionnement pharmaceutique. Pourtant, lorsque les deux autorités régionales de la santé du Nouveau-Brunswick se sont réunies pour rendre plus efficace le système de santé provincial, la chaîne d’approvisionnement s’est vite imposée comme une solution pour y parvenir.

Avec divers centres de distribution pharmaceutique, des pharmacies ainsi que quelques distributeurs de médicaments automatisés dans certains hôpitaux, le Nouveau-Brunswick ressemblait à bien d’autres juridictions à travers le pays. Toutefois, sans la mise en place d’un réseau clair entre ces différents acteurs, l’occasion d’avoir un plus grand impact sur les soins de santé au Nouveau-Brunswick était manquée.

Cela ne signifie pas que le Nouveau-Brunswick n’avait pas d’organisations qui, chacune de son côté, menaient des projets novateurs visant à accroître l’efficacité ou à limiter le nombre d’erreurs. Mais il y avait une occasion, et même un besoin, d’unir tous ces efforts à l’échelle de la province. Si toutes ces idées novatrices pouvaient être intégrées partout dans la province, à partir de la production du médicament jusqu’à son administration par le patient, des améliorations à l’ensemble du système pouvaient être apportées.

Mais il fallait pour cela adopter une approche provinciale. Le fait que les deux autorités régionales de la santé aient collaboré à cette solution a fait en sorte que chaque patient pourrait en bénéficier, peu importe où il résidait dans la province.

Solutions pour la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique

Solutions pour la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique

En savoir plus sur les solutions pour la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique de McKesson Canada. 


En savoir plus

Fournir le bon médicament, au bon patient, au bon moment

Fournir le bon médicament, au bon patient, au bon moment

L’objectif était de créer un système provincial fiable et sécuritaire. Un système qui s’autofinance, sans chevauchement de fonds important.

Sur le plan tactique, il y avait aussi une occasion de concentrer les efforts sur la toute dernière partie. La chaîne d’approvisionnement pharmaceutique existante excellait pour transporter de manière fiable et sécuritaire les produits pharmaceutiques, de leur point de production jusqu’au quai de chargement de l’hôpital. Mais il y avait moyen d’améliorer considérablement la « chaîne d’approvisionnement » à l’intérieur même de l’hôpital. Quand il s’agit de produits pharmaceutiques, l’automatisation améliore la sécurité du patient : le bon médicament est fournit à la bonne personne au bon moment. L’automatisation constitue aussi une bonne façon d’économiser ainsi que d’éviter le gaspillage et les pertes.

L’analyse des 22 hôpitaux du Nouveau-Brunswick a permis d’identifier une piste d’amélioration : le moment où les médicaments étaient administrés représentait un facteur de risque pour les patients. Les hôpitaux avaient déjà mis en place une solution pour régler ce problème en installant un cabinet automatisé. Ce cabinet aidait à résoudre les problèmes liés à l’administration des médicaments au moment opportun et à éviter les réactions indésirables aux médicaments puisque chaque distribution de médicaments était reliée à un code à barres propre au patient.

Les cabinets de distribution automatisent le processus de conformité pharmaceutique et de commande, ce qui signifie moins de papiers à remplir pour le personnel et  un approvisionnement constant de médicaments qui sont disponibles lorsque requis – sans surplus toutefois, ce qui pourrait se traduire par du gaspillage et des coûts non récupérables.

En s’inspirant de l’expérience des hôpitaux qui utilisaient déjà des cabinets de distribution automatisés, ces cabinets ont par la suite été installés dans l’ensemble des 22 hôpitaux du Nouveau-Brunswick.

Réduire les coûts au moyen de la distribution

Avec la mise en place des cabinets de distribution automatisés, il fallait maintenant assurer un approvisionnement constant en produits pharmaceutiques, ce qui signifiait de se pencher plus en profondeur sur la chaîne d’approvisionnement, au-delà même de l’administration des médicaments. Le réseau de distribution pharmaceutique existant était fragmenté. Plusieurs fabricants acheminaient divers médicaments à différents endroits et à différents moments. Cette fragmentation exposait l’approvisionnement en médicaments de la province à un risque inutile et à des coûts plus élevés que nécessaire.

La première solution à ces problèmes consistait à adopter un modèle centralisé de préparation d'ordonnances, c’est-à-dire un centre de distribution pour les produits pharmaceutiques. Plutôt que de voir chaque fabricant expédier ses propres médicaments à chacun des hôpitaux, tous les médicaments sont acheminés aux installations centrales. Ces installations emploient des pharmaciens qui répondent aux commandes des 22 hôpitaux, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, afin de s’assurer que chaque hôpital reçoive les médicaments spécifiques dont il a besoin pour chaque patient, au moment opportun.

La deuxième solution consistait à travailler avec un seul fournisseur en matière de distribution, ce qui a permis de réduire les coûts grâce à une économie d’échelle. En passant à ce modèle, la province a non seulement réalisé une opération à coûts neutres, mais elle a aussi économisé 3 millions de dollars tout en créant plus de 50 emplois.

Cette approche visant à repenser la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique peut être reproduite partout au Canada et démontre bien l’impact que peuvent avoir le gouvernement et l’industrie lorsqu’ils travaillent ensemble.

En savoir plus sur les solutions pour la chaîne d’approvisionnement pharmaceutique de McKesson Canada.